lancellvprix

Est-il temps d'éclairer encore les citoyens des82 départements, et d'étouffer les dissensions funestes qu'ilscherchent à exciter? En avez-vous les moyens? Car, ne vous y trompezpas, ce qui semble leur garantir la durée de leur puissance, ce sontles facilités immenses qu'ils se sont ménagées dès longtemps pourpropager l'erreur et pour intercepter la vérité. Toutes les trompettesde la Renommée, tous les canaux de l'esprit public sont entre leursmains; et cette confédération de tant d'écrivains perfides, soutenuepar toutes les ressources de la puissance publique, est peut- être laplus redoutable à la liberté que toutes les conspirations de la cour.Quels moyens nous reste-t-il donc aujourd'hui pour déconcerter leursfunestes projets? Je n'en connais point d'autre, en ce moment, quel'union des amis de la liberté, la sagesse et la patience. Citoyens,ils veulent vous agiter pour vous affaiblir, pour vous déchirer par vospropres mains, et vous rendre ensuite responsables de l'ouvrage même deleur perversité: restez calmes et immobiles. Observez, en silence,leurs coupables manoeuvres; laissez-les se démasquer et se perdreeux-mêmes par leurs propres excès. Un peuple magnanime et éclairé esttoujours à temps de réclamer ses droits et de venger ses injures.Eclairez-vous, éclairez vos citoyens autant qu'il est en votre pouvoir;dissipez l'illusion sur laquelle se fonde l'empire de l'intrigue, et ilne sera plus. manteau moncler homme
Passer la vérité, en contrebande, à travers tous les obstacles que sesennemis lui opposent; multiplier, répandre, par tous les moyenspossibles, les instructions qui peuvent la faire triompher: balancer,par le zèle et par l'activité du civisme, l'influence des trésors etdes machinations prodiguées pour propager l'imposture, voilà, à monavis, la plus utile occupation et le devoir le plus sacré dupatriotisme épuré; des aimes contre les tyrans, des livres contre lesintrigants; la force pour repousser les brigands étrangers, la lumièrepour reconnaître les filous domestiques, voilà le secret de triompher àla fois de tous vos ennemis Maximilien Robespierre (1758-1794), Discours pour s'opposer à lapermanence des débats de la Convention sur la mise en jugement de LouisXVI, prononcé à la Convention nationale le 4 décembre 1792 (4 décembre1792)(Petion ayant demandé que la Convention nationale restai en permanencetous les jours, depuis dix heures du matin jusqu'à six heures du soir,pour terminer et le jugement de Louis XVI, el la loi sur les émigrés,et celles sur les subsistances, Robespierre paraît à la tribune. Unepartie de l'assemblée se lève, et réclame la clôture de la discussion.)Je demande enfin la parole en vertu de mon droit de représentant dupeuple. Vous ne pouvez me la ravir.... moncler branson gris (Plusieurs voix: Nous pouvons fermer la discussion.)Il faut que vous m'entendiez, puisque je vous annonce que j'ai uneproposition nouvelle à énoncer: car s'il était décidé qu'il faut venird'un certain côté, et parler le langage convenu, pour avoir la parole...(Les murmures continuent dans une partie de l'assemblée; l'autreréclame la parole pour Robespierre.)Je demande, président, que la dignité de l'assemblée soit maintenue parvous. Je dénonce à la nation ces atteintes continuelles portées à kliberté des suffrages. doudoune longue moncler pas cher
 (Une voix: Je dénonce le despotisme.de Robespierre.)Robespierre. Je réclame contre cette intrigue abominable.(Le tumulte redouble. Des cris s'élèvent: A bas de la tribune! àl'Abbaye!)Duquesnoy, s'avançant an milieu de la salle. Je demande, président, quevous réprimiez les clameurs de ce côté droit, car il est ressuscitéparmi nous.


评论