lancellvprix

Mais la curiosité était éveillée, les deux sociétés semirent à épier les moindres actes de Mouret. Celui-ci ne descendaitplus qu'une heure par jour au jardin, après le déjeuner, pendant queles Faujas restaient à table avec sa femme. Dès qu'il y avait mis lespieds, il tombait sous la surveillance active de la famille Rastoil etdes familiers de la sous-préfecture. Il ne pouvait s'arrêter devant uncarré de légumes, s'intéresser à une salade, hasarder un geste,sans donner lieu, à droite et à gauche, dans les deux jardins, auxcommentaires les plus désobligeants. Tout le monde se tournait contrelui. M. de Condamin seul le défendait encore. chemise ralph lauren
Mais, un jour, la belleOctavie lui dit, en déjeunant:--Qu'est-ce que cela peut vous faire que ce Mouret soit fou?--A moi? chère amie, absolument rien, répondit-il, étonné.--Eh bien, alors, laissez-le fou, puisque tout le monde vous dit qu'ilest fou.... Je ne sais quelle rage vous avez d'être d'un autre avisque votre femme. Cela ne vous portera pas bonheur, mon cher. ralph lauren solde ... Ayezdonc l'esprit, à Plassans, de n'être pas spirituel.M. de Condamin sourit.--Vous avez raison comme toujours, dit-il galamment; vous savez quej'ai mis ma fortune entre vos mains. polo ralph lauren femme pas cher
 ... Ne m'attendez pas pour dîner.Je vais à cheval jusqu'à Saint-Eutrope, pour donner un coup d'oeil àune coupe de bois.Il partit, mâchonnant un cigare.Madame de Condamin n'ignorait pas qu'il avait des tendresses pour unepetite fille, du côté de Saint-Eutrope.


评论