lancellvprix

Deux autres contradictions se présentent encore dans Josèpherelativement à la durée des rois juifs: «Le temple, nous dit-il (lib. X,cap. 8), fut brûlé par Nabukodonosor l'an 18 de son règne, 11e deSédéqiah, 470 ans 6 mois après sa fondation (par Salomon)». D'abord leLivre des Rois atteste que le temple fut brûlé l'an 19 deNabukodonosor, par Nabuzardan, l'un de ses généraux; ensuite ces 470 anssont une erreur manifeste: car le temple ayant été fondé l'an 4e deSalomon, si de la durée totale des rois 493 nous retranchons, 1° les 20ans de Saül, 2° les 40 de David, 3° les trois premières années deSalomon, total 63; il ne nous reste que 430 et non pas 470 ans; or ladifférence de 430 à 470 est précisément de ces 40 ans, dont Josèphe asurchargé sans raison, le règne de Salomon, qu'il porte à 80 ans au lieude 40... Mais si nous comptons ces 470 à reculons, c'est-à-dire enrétrogradant depuis l'an 11 de Sédéqiah, nous trouverons que leurpremière année coïncide juste à l'an 4 de David, au lieu de l'an 4 deSalomon. polo ralph lauren pas cher homme
Cette méprise ne peut venir que de Josèphe... elle se reproduitau liv. XX, chap. 9, lorsqu'il dit: «Il y a eu dix-huit grands-prêtresdepuis la fondation du temple jusqu'à sa ruine, par Nabukodonosor, en unespace de 466 ½.» Voilà encore une variante de 4 ans qui ne peut venirque de cet auteur: il est remarquable que ces 466 ½ comptés enremontant, tombent juste à l'an 8 de David, c'est-à-dire à la 1re annéede l'occupation de Jérusalem, lorsque l'arche y fut transférée par ceprince; et cela en comptant Salomon pour 40 ans seulement, ce qui estexact en tout point. pull ralph lauren Au reste ce passage a le mérite d'indiquer que laliste des grands-prêtres a été un monument particulier, indépendant detoute autre chronique, duquel Josèphe, en sa qualité de fils de prêtre,a eu connaissance, mais dont il a fait emploi sans le discuter ni leconfronter à ses autres calculs et autorités.[12] Sam., lib. I, cap. 17, v. 34[13] Ibid., cap. http://www.ralphLaurenmanchelongue.com
16, v. 18.[14] Ibid. lib. I, cap. 12, v. 12.


评论